mardi 27 octobre 2009

Téléchargement légal : on y est presque...



Un album complet à moins de 10 EUR et sans DRM ? Oui, c'est désormais possible. Mais alors, c'en est fini du téléchargement illégal ?! Oui mais... non.

Les maisons de disques commencent péniblement à comprendre que si elles veulent arrêter le téléchargement illégal, il leur faut sortir une offre légale attrayante. La preuve en est que l'offre légale ne vient pas d'eux mais d'entreprises comme Apple ou Amazon ou depuis peu, comme Google.

Les DRM ont été abandonnés il y a peu, l'offre s'est élargie mais il y a encore du chemin à parcourir.

Du côté d'Apple pour commencer. Ce merveilleux appareil qu'est l'iPod/iPhone ne permet toujours pas de synchroniser sa musique depuis 2 PC différents sans manipulation complexe ou bien sauf si on a acheté toute sa musique chez eux et encore, il faut chercher...

Sachant que c'est l'appareil MP3 le plus vendu au monde, c'est bien à Apple de montrer l'exemple en permettant une synchronisation multi-postes.

Le dernier point mais non le moindre est la possibilité de récupérer sa musique effacée par erreur, par crash de disque dur, par changement de PC, voire par la flemme de le retrouver sur son PC. Ceci est aujourd'hui limité par iTunes, impossible via Amazon (je ne parle pas ici des autres offres qui me paraissent trop complexes : fnac musique, sfr / orange music).

Au bout de 10 ans de batailles acharnées contre eux-mêmes finalement, les maisons de disques sont en passe de proposer une offre légale qui tienne la route.

Mon rêve : que ma radio numérique puisse enregistrer les morceaux. Bref, qu'elle fasse ce que ma radio analogique fait depuis plus de 20 ans sans rechigner. Comme dirait un certain Steven Styler d'Aerosmith : "Dream on, dream on...".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

CV Matthieu Oldfield